Les professionnels de santé seront dans ce cadre les interlocuteurs privilégiés de leurs patients pour répondre aux questions que chacun peut se poser et délivrer une information complète et loyale sur la vaccination, ses bénéfices attendus et ses risques d’effets secondaires.

Trois principes pour la vaccination Covid-19 : gratuité, liberté et sécurité

La vaccination est gratuite pour tous car personne ne doit renoncer à se faire vacciner pour des raisons financières.

Elle n’est pas obligatoire et repose sur une décision partagée entre le patient et son médecin. Le consentement doit être recueilli au préalable et tracé dans le dossier médical de la personne vaccinée. Dans ce cadre, une consultation de pré-vaccination est prévue avec son médecin (informations complémentaires à venir prochainement sur ameli). Cette consultation médicale pourra, selon les cas, être immédiatement suivie de la vaccination.

La sécurité est également un enjeu essentiel. La vaccination se fait dans le strict respect de toutes les règles qui encadrent l’utilisation des produits de santé en France. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en place un dispositif spécifique de surveillance renforcée des effets indésirables des vaccins anti-Covid-19. Sur signalement-sante.gouv.fr, chacun, professionnels de santé ou personnes vaccinées, peut signaler tout effet indésirable à la suite d’une vaccination.

Pourquoi se faire vacciner contre la Covid-19 ?
Le premier objectif de la vaccination est de diminuer le nombre de formes graves de Covid-19. Les résultats des études des candidats vaccins montrent que la vaccination permet de réduire significativement les formes graves et par conséquent la mortalité due au virus.

Couplé avec les mesures barrières, le vaccin contre la Covid-19 contribuera à maîtriser l’impact de l’épidémie de la Covid-19 sur le long terme.

Qui sera vacciné contre la Covid-19 et quand ?
Le déploiement de la vaccination se fait progressivement avec une priorité donnée depuis le 27 décembre 2020 et tout au long du mois de janvier 2021 aux publics les plus vulnérables au virus et les plus susceptibles de développer des formes graves de la maladie. Il s’agit :

des personnes âgées en établissements : établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), unités de soins de longue durée (USLD), résidences autonomie, résidences services seniors ;
des personnels qui travaillent dans ces établissements lorsqu’ils sont à risque de développer une forme grave de la Covid-19 ;
des professionnels des secteurs de la santé et du médico-social, des pompiers et des aides à domicile âgés de 50 ans et plus et/ou présentant des comorbidités (voir le détail ci-après) depuis le 4 janvier 2021 ;
des personnes handicapées hébergées dans des établissements spécialisés et leurs personnels âgés de 50 ans et plus et/ou présentant des comorbidités ;
des personnes âgées de 75 ans et plus vivant à domicile à partir du 18 janvier 2021 ;
des personnes vulnérables à haut risque à partir du 18 janvier 2021 qui doivent avoir une prescription médicale de leur médecin traitant pour bénéficier de la vaccination sans critère d’âge.
La prise de rendez-vous dans des centres de vaccination se fait via le site sante.fr. Il est aussi possible d’appeler le 0 800 009 110 (service et appel gratuits).

L’objectif est de vacciner 1 million de personnes d’ici fin janvier.

Dans un second temps, la vaccination sera élargie à partir de fin février, début mars 2021 aux personnes âgées de 65 à 74 ans.

Dans un troisième temps, la vaccination sera ouverte à tous à partir du printemps 2021. Elle se poursuivra tout au long de l’année, en commençant par :

les personnes âgées de 50 à 64 ans ;
les professionnels des secteurs essentiels au fonctionnement du pays en période épidémique (sécurité, éducation, alimentaire) ;
les personnes vulnérables et précaires et les professionnels qui les prennent en charge ;
les personnes vivant dans des hébergements confinés ou des lieux clos ;
le reste de la population majeure.
Et si on a déjà eu la Covid-19 ?
Il n’est pas nécessaire, à ce stade, de vacciner systématiquement les personnes ayant déjà été infectées par la Covid-19. Cependant, ces personnes peuvent être vaccinées si elles le souhaitent, après échange avec le médecin. Dans ce cas, il faut respecter un délai minimal de 3 mois après le début des symptômes avant de procéder à la vaccination et ne pas vacciner s’il y a des symptômes persistants.