x Fermer

CONNEXION CESNET

Consultez la carte des CES
Fermer la carte des CES
COORDONNER DES PROJETS EN PRÉVENTION
CETAF / COORDONNER DES PROJETS EN PRÉVENTION / Améliorer l’examen de prévention en santé et l’adapter aux populations

Améliorer l’examen de prévention en santé et l’adapter aux populations

Les Centres d'examens de santé (CES) forment un réseau unique d'acteurs en prévention piloté par la Caisse nationale de l'Assurance Maladie (CNAM) qui s'inscrit dans la politique de gestion des risques et de prévention de l'Assurance Maladie. L'offre de services en prévention des CES se veut complémentaire de celles offertes dans le système de santé. Le CETAF assure un appui opérationnel à la CNAM dans le pilotage des CES.

L’examen de prévention en santé

L’examen de prévention en santé (EPS) est une offre de prévention personnalisée qui prend en compte :

  • Les besoins et attentes des assurés ;
  • Les facteurs de risques : âge, sexe, mode de vie, antécédents médicaux personnels et familiaux ;
  • Le suivi médical.

Pour l’assuré, c’est un moment pour :

  • Faire un point sur sa santé et en parler avec des professionnels de santé ;
  • Bénéficier d’actions de dépistage ;
  • Approfondir une problématique de santé en individuel voire en collectif au sein du CES ;
  • S’inscrire ou se réinscrire dans un parcours de soins coordonné par le médecin traitant ;
  • Être orienté et accompagné si besoin pour des prises en charge médicales et/ou éducatives adaptées.

Une attention particulière est portée aux populations en situation de vulnérabilité sociale et au repérage ciblé des populations les plus à risque.

 

Cet examen est réalisé par une équipe pluri-professionnelle et apporte au médecin traitant un éclairage complémentaire, essentiellement éducatif et préventif, sur l’état de santé et les habitudes de vie de ses patients, ainsi qu’un soutien dans l’orientation vers des prises en charge spécifiques notamment éducatives.

 

Le CETAF accompagne les évolutions de l’EPS

Le CETAF accompagne les évolutions de l’EPS par la conception et le déploiement d’outils pour la pratique :

  • Un référentiel de pratiques pour les professionnels des CES (fondé sur les données scientifiques et les recommandations, focalisé sur les problématiques majeures de santé publique et articulé avec la stratégie nationale de santé, les plans de santé publique et la politique de gestion des risques de l’Assurance Maladie) ;
  • Des procédures de réalisation des examens paracliniques ;
  • Des outils d’aide à l’évaluation des risques santé ;
  • Des outils d’aides à la relation ;
  • Des outils visant à informer ou sensibiliser les consultants sur une problématique santé ;
  • Des éléments de langage.

Le CETAF accompagne l’adaptation de l’EPS aux populations reçues dans les CES

Le CETAF accompagne l’évolution de l’EPS pour privilégier une approche globale de la santé. L’EPS est adapté à chaque personne, selon son âge, son profil de santé et ses attentes et vise à répondre aux besoins spécifiques de santé des populations. Les thèmes abordés, les tests et les explorations cliniques sont modulés en fonction des besoins (âge, sexe, facteurs de risque, signes d’appel, préoccupations et examens récents effectués).

 

Approche populationnelle Senior

Compte tenu des caractéristiques et des spécificités de la population des seniors (présence de maladies chroniques, polypathologies), une attention particulière est portée dans le cadre de l’EPS sur le dépistage et la prévention des complications des pathologies chroniques, l’adhésion aux dépistages organisés des cancers (sein, colorectal), la prévention des chutes, l’existence de signes de dépression.

 

Les fonctions qui s’altèrent avec l’âge et qui pourront avoir un impact sur la qualité de vie lors de l’avancée en âge et la perte d’autonomie sont également prises en considération (notamment vision, audition, mémoire, état buccodentaire, risque cardio-vasculaire, activité physique…).

 

Lors de l’EPS, une démarche d’orientation vers le système de santé et d’accompagnement est mise en place conformément aux recommandations et prend en compte les suivis définis au plan national ainsi que la situation personnelle de l’assuré au moment de l’examen. Cette démarche peut prendre la forme d’une orientation vers :

  • Le médecin traitant pour une prise en charge ;
  • Le système de santé dans le respect du parcours de soins coordonnés ;
  • Une offre de service en santé de l’Assurance Maladie en lien avec le médecin traitant (éducation en santé, Sophia, éducation thérapeutique du patient (ETP)…) ;
  • Les structures locales de prévention et de soins (des ateliers de prévention des chutes, des centres dentaires, …).

Approche populationnelle Jeune

L’EPS vise à répondre aux besoins spécifiques de santé des jeunes âgés de 16 à 25 ans, tels qu’ils apparaissent dans les recommandations émises pour ce public. Cet EPS jeune consiste en :

  • Une modulation des examens ;
  • Une démarche d’éducation en santé tout au long de son déroulement ;
  • Une orientation vers le système de santé en lien avec le médecin traitant ;
  • Un suivi de cette orientation si besoin.

Il répond aux finalités suivantes :

  • Repérer, dépister les troubles sanitaires et sociaux interférant avec le développement du jeune et son insertion (souffrance psychique, comportements à risque, …) ;
  • Offrir aux jeunes un lieu/un temps d’échanges (approche globale) avec le médecin et d’autres professionnels de santé. Ces échanges peuvent porter sur leur mode de vie, leurs interrogations, et leur permettent d’exprimer leurs éventuelles préoccupations et les valoriser au regard des éléments positifs repérés ;
  • Informer sur le bon usage du système de santé, l’accès aux droits et aux soins ;
  • Faciliter l’inscription du jeune dans un parcours de soins coordonnés par le médecin traitant ;
  • Proposer une orientation dans le système de santé pour des prises en charge médicales et/ou éducatives adaptées et éventuellement un suivi.

Il comprend une attention particulière concernant les thèmes :

  • Addictions ;
  • Nutrition (obésité/surpoids, activité physique, alimentation…) ;
  • Santé mentale ;
  • Vie affective et sexuelle ;
  • Accès aux droits et aux soins/bon usage du système de santé.

La priorisation de ces thèmes s’appuie en particulier sur les orientations issues du Plan Priorité Jeunesse 2013 et de la Conférence Nationale de Santé pour les jeunes 2014.

Des modules complémentaires peuvent être mis en œuvre :

  • Des séances collectives d’information en amont de l’EPS :
  • Présentation de l’EPS ;
  • Mieux utiliser ses droits pour sa santé (accès aux droits et aux soins) ;
  • Prendre soin de sa santé.
  • Des séances collectives d’éducation en santé (lien vers Education en santé) :
  • Activité physique, alimentation et santé bucco-dentaire (programme national Éducation en santé) ;
  • Tabac ;
  • Vie affective et sexuelle ;
  • Conduites addictives ;
  • Prendre soin de soi.

Le saviez-vous ?

Les problématiques majeures de santé publique
Une action de prévention : l’exemple du Tabac

En savoir plus sur l’EPS


+

Etre acteur de sa santé


+

Les finalités de l’EPS pour le consultant


+

Les finalités de l’EPS pour le médecin traitant